AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Andrew Frederick Rosebury [ACCEPTÉ] ~ Gryffondor (7e année)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Andrew F. Rosebury
Gryffondor 7e année
Gryffondor 7e année
avatar

∎ Localisation : Sous la jupe des filles
∎ Humeur : ironique

MessageSujet: Andrew Frederick Rosebury [ACCEPTÉ] ~ Gryffondor (7e année)   Sam 14 Nov - 19:09




COPYRIGHT BY aaronjohnsonsource.tumblr.com




NOM: Rosebury
PRÉNOM: Andrew (Frederick)
SURNOM: Andy, quelques fois.
DATE DE NAISSANCE: 21 janvier 2002
AGE:17 ans
NATIONALITÉ ET ORIGINE: Né et vit en Angleterre, il est de sang-mêlé.
BAGUETTE: Baguette en bois de Chêne Blanc, signifiant la force de caractère et représentant un sorcier naturellement perspicace. Elle mesure 31,7 cm et contient en son sein du venin d’acromantula. Rigide, lente, mais puissante, elle est un objet de valeur pour tout sorcier voulant se perfectionner dans l’art des sortilèges puissants et complexes. Le manche de la baguette est recouvert de cuivre, accordant un meilleur confort d’utilisation à son possesseur.
ANNÉE: 7e année
PARTICULARITÉ: Andrew a un réel don pour la moquerie de type « bon enfant », tel qu’on la nomme dans le jargon social.
TIC: Remettre ses cheveux en place.
AVATAR: Aaron Johnson






Pour chacun vous préciserez le Nom, Prénom, Date de Naissance, sorcier(e) ou non, une courte histoire de leur vie, une vive description physique si nécessaire, son métier actuel, ses études (Dans quelle maison le Choixpeau les a-t-il envoyé ?) et leur situation actuelle (marié, divorcé, travail toujours ou pas....)

~> LE PÈRE: Anselm Rosebury. Connaître son nom et sa prestance explique l’opinion commune que le monde se forge à son propos. Il semble froid, et fait preuve d’un sérieux déstabilisant. Marié depuis un long moment et âgé de 49 ans aujourd’hui, il est un sorcier « de l’âge classique », comme il aime le répéter. Son style et sa façon de parler en témoignent. Empli d’ambition et de persévérance, il a écrit un ouvrage abordant la philosophie sur différents sujets magiques, mais qui n’a hélas pas reçu un immense succès. Qu’importe, car Philosophie magique a été écrit dans le seul but de donner une portée plus importante à la façon de penser et à l’ouverture d’esprit de son auteur. Désintéressé du profit, il vit cependant une vie aisée, notamment grâce à l’héritage de sa généalogie, et est désormais psychiatre. Sa maison à Poudlard était Serdaigle.

~>LA MÈRE: Mary-Jean Rosebury, Henvelton de naissance, 47 ans. Issue d’un petit village en bordure de Londres, ses parents lui ont inculqué les bonnes manières dès sa jeunesse. Très à cheval sur la politesse, elle a transmis son savoir en la matière à tous ses enfants. Bien qu’Andrew prenne ce point avec humour, elle ne plaisante pas sur le sujet. Tout aussi sérieuse et concentrée sur le travail que son mari, elle a percé dans le domaine de l’art, et dirige actuellement quelques expositions picturales. Sorcière à l’arbre généalogique diversifié, elle a étudié à Poudlard également, dans la maison Serdaigle, où elle n’a pas hésité à se présenter comme une des élèves les plus assidues. Mary-Jean est aussi un nom qui parcourt Londres, de par son implication dans divers mouvements publics, tels que le féminisme.

~> LES FRÈRES ET SŒURS :
- Aléna Rosebury : âgée de 5 ans, elle est la benjamine de la famille. La vie n’est pas compliquée pour elle à ce jour, étant donné sa jeunesse. Andrew tient avec elle une relation basée sur la protection. Il refuse catégoriquement toute tentative qui viserait à faire du mal à sa jeune sœur. C’est une relation fraternelle que leurs parents apprécient beaucoup.
- John Rosebury : âgé de 9 ans, il est le plus jeune des frères, et ce n’est pas la place la plus aisée. Il voit Andrew comme un véritable dieu, et ne cesse de l’imiter en permanence. Même si la famille y voit un côté mignon, John peut être un frère oppressant de par son besoin de reconnaissance. La préadolescence approchant lentement pour lui, il risque d’avoir un besoin de soutien insatiable.
- Alan Rosebury : Alan est âgé de 12 ans, et fait vivre actuellement un véritable enfer à sa famille. Son attitude est de plus en plus arrogante et il devient insolent. Même si ses résultats scolaires sont irréprochables, il se met en colère dès la moindre remarque à ce sujet. Il possède néanmoins un grand sens de l’humour qui, lorsque l’humeur est u beau fixe, soulage l’ambiance. Sa maison est Serpentard.
- Samuel Rosebury : âgé de 15 ans, il possède les qualités inculquées par ses parents sans exception. Il s’entend bien avec sa famille et est beaucoup plus calme qu’Alan. Sa maturité est assez impressionnante, surtout pour son âge. Cependant, contrairement à ses frères et sœurs, il a un peu plus de mal à tenir le rythme scolaire et à recevoir de bons résultats. Il a également hérité de l’ambition de son père et aspire à devenir célèbre. Sa maison est Poufsouffle.


(~> LES ONCLES ET TANTES :)







20 lignes minimum !

Avril 2001
Bonheur. Joie. Et excitation. Mary-Jean annonce la nouvelle à son mari avec conviction. La grossesse commence, et elle se sent fin prête. Après avoir cru pendant quelques temps qu’elle n’était pas fertile, la jeune femme accueille la nouvelle avec une euphorie qu’elle ne tente pas de dissimuler.

Bientôt, tout leur entourage finit par être au courant et chacun passe un coup de fil pour transmettre des félicitations. Mary-Jean envoie des patronus en masse, afin de mettre toujours plus de proches au courant de la situation. Elle n’a jamais pris autant de plaisir à être si occupée. Anselm a une joie moins extravertie néanmoins. Il travaille toujours autant sur ses écrits et est sur le point de finir son ouvrage de philosophie. Il ne cesse cependant de répéter que cette période de l’année est magique et que rien de mieux ne pourrait leur arriver.

Janvier 2002

Mary-Jean range les décorations de Noël, avec un peu de retard, assise dans le divan. En quelques coups de baguette, les guirlandes sont repliées et les boules rangées dans leur petite boîte en plastique. Elle jette ensuite un oeil distrait à la Gazette du Sorcier. Anselm a insisté pour qu’elle ne se lève pas ce soir. Les contractions se faisaient plus fortes il y a peu. Alors elle se contente de rester dans une position confortable et inchangée, afin d'éviter les accidents. Anselm garde un œil attentif sur elle, et peut-être même qu’il n’ose pas avouer son inquiétude.

Mary-Jean a soudainement l’impression que quelqu’un lui saisit les hanches de l’intérieur. Les douleurs se font de plus en plus intenses, et elle ouvre les lèvres dans une parole étouffée.

- « Lou ! »

Anselm accourt, et la porte avec douceur jusqu’à l'extérieur. Il l'amène à l'hôpital, grâce au seul moyen de transport qui lui ait traversé l'esprit: le Magicobus. Il restait inquiet du fait des secousses fréquentes produites par la vitesse du véhicule, mais transplaner était trop dangereux, et cela restait donc le moyen le plus sûr.

Octobre 2007

Andrew rentre de l’école, le visage défait. Anselm pousse la porte peu après lui. Il pose affectueusement sa main sur l’épaule de son fils et lui adresse un sourire compatissant. Andrew pose son sac dans le hall d’entrée, puis se tourne vers son père.

- « Hé Andrew ? »

- « Oui ?... »

- « Sache que tous les gens ne sont pas toujours gentils. Il arrive que certaines personnes essaient de faire du mal à d’autres. »

- « Et pourquoi ? Pourquoi ils aiment faire ça ? »

- « Je n’ai jamais dit qu’ils aimaient tous faire cela. Certains aiment, d’autres en souffrent. »

- « Ici tu crois qu’ils en souffraient ? »

- « Je sais pas Andy, je ne peux pas juger les gens. Mais ce qui est sûr c’est que tu croiseras toujours des gens de ce genre, qu’ils aiment être méchants ou pas. »

Mary-Jean déboule dans le hall, les ayant entendus entrer. Elle s’interroge sur les larmes qui coulent le long des joues de son fils. Anselm le prend dans ses bras durs puis l’invite à monter faire ses devoirs. Il se rend ensuite dans la cuisine avec Mary-Jean.

- « Cela s’est mal passé à l’école aujourd’hui. »

- « Oh ? Il a été désagréable avec quelqu’un ? J’ai cru entendre que tu lui parlais de cela. »

- « Non du tout, un garçon de sa classe l’a un peu embêté. »

Mary-Jean haussa un sourcil. Anselm paraissait ailleurs, et semblait cacher le fin mot de l’histoire, comme s’il avait honte de révéler la suite.

- « Crache le morceau, tu sais que je déteste les mensonges. »

- « Je suis juste inquiet car je n’ai pas l’impression qu’il soit entièrement intégré parmi les autres enfants. C’est le danger de ces petites écoles préparatoires. Elles sont accessibles à tout le monde, et on peut y trouver vraiment de mauvaises personnes. »

- « Tu viens de lui dire qu’il verrait ce genre de personnes tout au long de sa vie. Ce n’est pas différent où que tu sois. »

- « C’est vrai. »

Cette phrase acheva la conversation, mais tous deux se promirent d’en toucher un mot à son professeur. Mary-Jean se tourna ensuite vers Samuel et continua à lui donner à manger.

Mars 2009

Andrew arrive à l’école, le visage pâle. Il déteste cette école. Ce qu’il apprend l’intéresse beaucoup, mais il ne peut pas en dire autant des gens qui l’entourent. S’il avait le pouvoir de les faire disparaître, il n’hésiterait pas. Mais il ne se leurre pas, même un sorcier très puissant ne peut avoir ce pouvoir.

Faute de mieux donc, il a préféré préparer une petite farce à ceux qui ne le laissent jamais tranquille. Ce matin, il a discrètement ajouté dans son sac le pot de moutarde familial. Il sait qu’à chaque pause de midi, tous les élèves doivent laisser leur sac dans le hall. C’est là qu’Andy se dirige, se tenant l’entre-jambe afin de simuler un besoin pressant.

Il s’impressionne lui-même. Aucun professeur ne lui ordonne de sortir, aucun élève ne l’a vu entrer. Il a réussi à berner tout le monde. Il ouvre le sac de sa victime (ou plutôt de son bourreau) et utilise la cuillère que sa mère lui a donnée pour manger afin d’étaler de la moutarde sur toutes les affaires de l’enfant. Andrew éclate d’un petit rire discret, imaginant déjà la réaction de l’autre abruti.

Les professeurs rappellent les élèves peu après, et les cours ne tardent pas à reprendre. Tout le monde rentre en classe en silence.

- « Sortez votre cahier sur les baguettes s’il vous plaît. » Demande le professeur.

Un cri strident se fait entendre suivi de sanglots soudains. Un élève retire brutalement sa main enduite de moutarde de son sac et la tient de l’autre main, comme si quelqu’un lui avait coupé une veine. Le professeur peine à comprendre ce qu’il se passe, mais il finit par y parvenir et son visage se tend en une expression de colère. Il sort sa baguette et la tend vers la classe.

- « Accio pot de moutarde ! »

Soudain le pot s’extrait du sac d’Andy et se révèle au grand public. Le professeur ne s’énerve pas. Il reste calme mais froid et sévère, le pot de sauce dans la main.

- « Andrew tu sors de la classe, je contacte tes parents immédiatement. »

***

- « Je suis vraiment OU-TREE Andrew ! Comment as-tu pu faire une chose pareille ?! Est-ce que tu trouves ça propre et correct ?! »

- « Non maman… »

Ils sont tous trois assis à table, Samuel jouant dans sa chambre, et Alan dans son parc. La discussion sérieuse s’imposait.

- « Je pense, Andrew, que nous faisons depuis le début notre possible pour t’inculquer les bonnes manières, mais tu n’en fais qu’à ta tête, et là, c’est de trop ! » Continue-t-elle.

- « Si tu te sentais si mal que cela par rapport à cet élève, tu devais en parler au professeur. Nous lui en avions déjà touché un mot il y a quelques temps, mais ta parole compte plus que la nôtre. » Renchérit Anselm.

- « Désolé… »

- « Tu seras puni. » Conclut Mary-Jean avec fermeté.

Mais cette expérience apporta à Andrew un certain goût pour la fourberie. Il avait adoré préparer cette farce et ce ne serait sans doute pas la dernière qu’il manigancerait.

Mai 2010

Mary-Jean se tourna vers eux en pivotant de gauche à droite, dans le but de leur montrer toutes les facettes de la robe qu’elle portait.

- « Tu es parfaite chérie. »

- « C’est beau maman. » Dit Andrew.

- « Oui je trouve aussi. » Enchaîna Samuel.

Mary-Jean montra une expression de satisfaction puis entraîna les enfants à l’extérieur. Ils avaient une soirée aujourd’hui. Anselm avait décidé de ne pas s’y rendre, ayant quelques soucis avec la maison d’édition de son livre.

C’était le mariage d’une collègue de travail de Mary-Jean qui avait gentiment invité les enfants également. Anselm resterait avec Alan, qui était encore un peu jeune pour ce genre de soirées. Mary-Jean avait accepté, mais avait bien pris le temps de faire des recommandations strictes à ses enfants avant de s’y rendre. Elle ne voulait pas de scandale.

***

- « Viens on va jouer un peu plus loin ! » Dit Sam à Andy.

Les deux enfants profitaient du côté festif de la cérémonie pour s’amuser comme de petits fous. Ils avaient cependant épuisé le panel des petits jeux qu’ils connaissaient, et commençaient légèrement à s’ennuyer.

Andrew, distrait, aperçut alors le divin incarné en de petits gâteaux à l’air délicieux. Mené par l’envie de goûter ces cakes surmontés de crème fraîche, il se dirigea comme mené par Dieu vers la table aux desserts. Un homme approcha et s’empara d’un gâteau, mordant dedans immédiatement. La crème semblait juste parfaite, à en juger l’expression de l’homme. Cela donnait encore davantage envie à Andrew de s’emparer d’un gâteau. Celui que l’homme avait saisi venait justement de réapparaître sur le plateau. C’était sans doute dû au dur labeur de pauvres elfes. Andy pourrait en manger autant qu’il voudrait.

En approchant du plateau, une main retint la sienne. Sa mère s’abaissa à sa hauteur.

- « On va rentrer les garçons. C’est la cérémonie de la jarretière et ça ne m’intéresse pas, je suis juste fatiguée. »

- « Je peux juste prendre un gâteau maman ? »

- « Non. Tu as déjà englouti tout un plat et c’est toi qui t’est approprié tous les amuse-
bouche à table tout à l’heure. Tu en laisses un peu pour les gens. »


- « Mais il y en a encore pl... »

- « Andrew. Quand c’est non c’est non. On ne discute pas. »

La mine d’Andrew se décomposa, pendant que la mariée soulevait sa robe, laissant apparaître la jarretière accrochée à sa cuisse. Selon la tradition, le marié devait le retirer uniquement avec l’aide de ses dents.

La colère et la déception habitait Andrew à ce moment même et il se détourna, sa mère ayant porté son attention sur une de ses connaissances afin de lui souhaiter une bonne soirée. Soudain, une vague d’étonnement parcourut la foule et un léger silence s’en suivit. La famille Rosebury se tourna à nouveau vers l’action et là, surprise.

La jarretière s’était détachée avant même que le marié n’approche ses dents, et lui avait claqué au visage. L’objet continuait sa démarche, lévitant dans les airs et donnant de petites claques désagréables au pauvre homme. La foule commença maintenant à rire et l’ambiance se détendit. Andrew abandonna sa colère dans sa surprise, et la jarretière se posa, inerte.

Le visage de Mary-Jean trahissait deux émotions : la colère suite à cette expression magique impolie, et l’amusement, à cause du ridicule de la situation. Elle lâcha un petit « On rentre à la maison » avec un sourire qu’elle tenta de dissimuler.

Novembre 2011

- « Maman s’il te plaît, je suis grand maintenant, ne m’oblige pas à venir à ton concert nul ! »

- « Andrew ! Est-ce qu’on dit cela ?! C’est très important pour la culture il me semble et je pense que cela peut être très bénéfique pour toi également Andy. » Il se renfrogna, déçu de ne pas avoir réussi son coup. Ca y est, il allait se taper des heures de musique de vieux sans rien avoir demandé.

- « Je pourrai garder le billet en souvenir ? »

- « Je n’apprécie pas ton ironie. » Répondit Mary-Jean avec un regard froid.
Une fois dans la salle, ils s’assirent, Andrew tirant toujours la tête depuis tout à l’heure. Sa mère tenta de lui remonter un peu le moral.

- « On a pris le Magicobus. Tu aimes bien ça non ? »

- « Ouais. » Répondit-il sans changer un trait de son expression faciale.

Mary-Jean abandonna, le laissant bouder dans son coin. Et pour couronner le tout, une jeune fille de son âge sans doute s’assit sur le siège juste à côté. Il détestait voir son espace vital être envahi. Il la lorgna discrètement. Elle n’avait pas l’air méchant après tout. Ils commencèrent à discuter sans vraiment savoir pourquoi. Une chose est sûre, ils étaient tous deux-là pour la même raison : leur mère.

Papotant, comme des pipelettes, un peu trop fort, des protestations commencèrent à se faire entendre, et Andrew prétexta une envie pressante à sa mère, qui se préparait à lui ordonner de se taire. Sa nouvelle amie, qui se prénommait Elvira, avait fait de même et ils se retrouvèrent tous deux dans le théâtre, à se promener en rigolant.
De façon inespérée, Andrew fut déçu lorsque le concert prit fin, et il salua Elvira, peut-être pour la dernière fois. Mais cela ne se passa pas de cette façon.

Ils se revirent encore quelques fois, Andrew proposant à Elvira des plans totalement farfelus pour se revoir et aller traîner quelque part à discuter, mais la mère de la jeune fille semblait essayer à tout prix d’éviter leurs retrouvailles trop fréquentes.

Septembre 2013

Tout s’était enchaîné dans un tourbillon d’évènements excitants. Andrew avait d’abord reçu sa lettre pour Poudlard, il avait réussi à revoir Elvira, mais avait été forcé de lui cacher la nouvelle, à son plus grand désespoir, étant donné qu’elle ne savait encore rien de ce monde actuellement, et il avait été faire ses courses pour la rentrée avec son père, sur le Chemin de Traverse, qu’il avait déjà visité plusieurs fois plus jeune.

Il avait enfin pu acheter sa baguette, qui se révéla être en bois de Chêne Blanc, contenant du venin d’acromantula. Cela resterait un des meilleurs souvenirs de sa vie.
Au sein de sa maison, Andrew se sentait bien, apaisé. Il rencontra enfin des gens de son âge qui le respectaient pour ce qu’il était. Il y avait bien entendu, comme son père le lui avait annoncé dans sa jeunesse, des gens un peu moins fréquentables, mais Andrew tentait de les éviter.

Les examens de la première année se passèrent sans encombre, et ce, même en étudiant la veille, malgré les nombreuses tentatives de prévention des professeurs.

Septembre 2014

- « Elvira Molkinov. »

Le nom avait retenti dans toute la salle, laissant un doux silence durant la cérémonie de répartition. La jeune fille aux cheveux d’or grimpa les marches pour arriver devant la table des professeurs et posa le Choixpeau sur sa tête.

Cela ne faisait aucun doute, c’était elle, sa blonde préférée. Être avec elle à Poudlard signifiait qu’ils feraient sans doute les 400 coups à eux deux. Andy n’arrivait plus à tenir en place. Le Choixpeau la répartit à Serdaigle, puis la cérémonie prit fin quelques élèves plus tard.

Après le banquet, Andrew rattrapa Elvira et ils purent discuter avant le couvre-feu. Suite à cet évènement, ils restèrent inséparables, se cherchant souvent des noises pour peu de choses, mais se réconciliant toujours dans la joie et la bonne humeur.

POST SCRIPTUM – LETTRES ET ECRITS

a) Lettre de M.J. Rosebury à A. Rosebury – Mars 2016

Coucou ma bulle,
Comment tu te sens ? Est-ce que tout se passe bien pour toi à Poudlard ? Je sais que c’est déjà la troisième année que tu entames là, mais quelques fois, je m’inquiète toujours autant pour toi. D’ailleurs, il arrive que je m’inquiète aussi pour tes professeurs, étant donné ta fâcheuse tendance à chercher la misère.
Je t’envoyais cette lettre car j’ai une grande nouvelle à t’annoncer : Aléna est née. C’est arrivé hier soir. Ton père est très heureux et je le vis de la même façon. Je suis assez déçue que tu ne sois pas là pour la voir, j’aurais aimé que ce soit le cas. Elle est très jolie, tu verras. Je souhaite vraiment que ton année se finisse sur les chapeaux de roue et que les examens se passeront pour le mieux.
Vivement que tu reviennes à la maison, Aléna se sent bien seule sans ses deux frères partis étudier !
Gros bisous, nous t’aimons.
Papa et Maman.


b) Page 34 du journal intime d’A. Rosebury – Octobre 2014

Ce n’est pas que j’ai peur comme un pleutre, mais je m’inquiète, voilà tout. Elle n’arrête pas de se laver les mains par exemple, et elle en souffre physiquement. Je n’avais encore jamais vu cette forme de maniaquerie, mais là c’est grave.
J’essaie tant bien que mal de lui en faire prendre conscience mais ça m’exaspère, j’ai l’impression qu’elle fait aucun effort. En écrivant cela, j’ai conscience que ce que je raconte n’est pas vrai. Elle fait des efforts et je fais ce que je peux pour l’aider, mais je sais que ce n’est pas facile, ou du moins j’imagine.
J’en ai parlé un peu à ma mère vite fait, sans entrer dans les détails, et elle appelle ça des TOC. Je suis convaincu qu’elle est capable de s’extraire de cela, et je vais continuer à lui apporter mon soutien.












Pour les 6ème et 7ème années seulement (pensez à choisir entre 3 et 4 options)

• Sortilèges: E
• Défenses contre les forces du mal: A
• Métamorphose: E

• Potions: A
• Botanique: A
• Soins aux créatures magiques: (Facultatif)

• Divination: (Facultatif) A+
• Arithmancie: (Facultatif) O
• Rune: (Facultatif) A

• Histoire de la magie: E
• Étude des Moldus: A
• Astronomie: (Facultatif)



15 lignes minimum !
Andrew a un physique qui plaît aux filles. Il est inutile de se leurrer, sa carrure est souvent observée, et ce n’est pas pour lui déplaire. Ses cheveux mi- longs légèrement crolés y sont souvent pour quelque chose, et ses yeux d’un vert émeraude sont la cerise sur le gâteau. Cependant, il a un peu du mal à prendre soin de lui et oublie souvent de se raser, ce qui fait que sa barbe est quelques fois un peu trop importante. Il est de taille normale pour son âge, il dépasse tous ceux qui sont trop petits, mais n’est certainement pas le plus grand des élèves. L’entraînement au Quidditch lui a forgé une carrure de fer, parsemée de jolis muscles. Il n’a pas forcément cherché à en avoir évidemment. Le Quidditch est une passion pour lui, et c’est arrivé grâce à ce fait, mais les muscles, ce n’est qu’une façade pour Andrew.

Certaines facettes du caractère du jeune homme peuvent être très agaçantes pour son entourage, et c'est le cas pour pas mal d'entre elles. Andrew n'est pas très studieux, mais il a toujours réussi sa vie scolaire sans aucun problème, ce qui a le don d'irriter les plus studieux de ses proches. De plus, il est très téméraire, il ne recule devant rien. Les optimistes verront cela comme de l'ambition, du courage et de la persévérance; mais les pessimistes diront qu'il est juste une tête de mule qui n'admet jamais ses torts. Désorganisé dans tout ce qu'il entreprend, Andrew a cependant appris à être débrouillard: il s'arrange toujours pour trouver une solution à un problème, aussi farfelue soit-elle. Mais cela lui joue parfois des tours, comme pendant ces moments gênants ou il n'y a plus moyen de remettre la main sur un devoir effectué quelques jours auparavant. A propos de sa relation avec son entourage, Andrew est quelqu'un qui crée facilement un climat de confiance. Il est drôle, et toujours sympathique aux premiers abords. C'est le genre de bon pote qui ne se prend pas la tête et trouve le bon côté à tout. Il est cependant jaloux envers ses vrais proches, voire même possessif, ce qui peut les agacer. Andrew a aussi toujours été intéressé par les filles en général, et aujourd'hui il collecte les "coups d'un soir", dans son jargon, pensant qu'il doit à tout prix profiter de la vie tant qu'elle l'habite. C'est une position qui se défend.







5 lignes minimum !

Andrew aime : L’ironie, le Quidditch, les amourettes d’un soir, les cours à Poudlard (sauf peut-être histoire de la magie), l’ambition, les toasts enduits de confiture, les bons films, organiser des farces hors du commun.

Andrew n’aime pas : Les mensonges injustifiés et/ou injustifiables, les TOC d’Elvira qui l’inquiètent beaucoup, l’hypocrisie et le manque de franchise, les épinards, les bonnes manières exagérées que sa mère a tenté de lui inculquer, les émissions TV bateaux, les professeurs désorganisés, les personnes qui manquent trop d’hygiène.










Comment avez-vous connu le forum ?: (Cochez la case qui convient)

• Top site [X]
• Forum de Pub []
• Bouche à oreille []
• Autres []
• Si autres, précisez :
Depuis combien de temps faites-vous du RP ?

MOT DE PASSE : Mdp OK (Lu)

Une dernière remarque ?


Dernière édition par Andrew F. Rosebury le Lun 16 Nov - 22:04, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew F. Rosebury
Gryffondor 7e année
Gryffondor 7e année
avatar

∎ Localisation : Sous la jupe des filles
∎ Humeur : ironique

MessageSujet: Re: Andrew Frederick Rosebury [ACCEPTÉ] ~ Gryffondor (7e année)   Dim 15 Nov - 15:42

Je pense que ma fiche est désormais terminée! Bonne lecture Very Happy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Weasley
Poufsouffle 5e année
Poufsouffle 5e année
avatar

∎ Localisation : Loin de Grande Bretagne
∎ Humeur : Complètement azimutée ?
∎ Vie Sociale : Famille, garçons et emmerdes, y’a rien de mieux que tout ça pour pimenter un peu sa vie !

devil

MessageSujet: Re: Andrew Frederick Rosebury [ACCEPTÉ] ~ Gryffondor (7e année)   Dim 15 Nov - 20:03

Salut Andrew,

Super fiche dans son ensemble, elle se lit très bien ^^ c'est d'ailleurs tout ok pour Elvira !
Cependant, ce serait trop facile s'il n'y avait strictement rien à redire, alors chipotons Razz

- Anselm ne semble pas avoir le profil de la maison Gryffondor, pas du tout même. Ambitieux, persévérant, visiblement sage et philosophe dans l'âme. Je n'ai pas du tout compris ce choix ? Pour t'aider à mieux cerner les caractéristiques des maisons, selon notre point de vue => Lire ici

- Pourquoi cette décision d'envoyer Mary-Jean étudier à Beaux-bâtons au lieu de Poudlard, qui est pourtant l'école nationale de Grande Bretagne, et plutôt bien réputée ? Cela impliquerait d'autant plus de parler la langue française, et rien de ceci n'est mentionné dans sa description.

- L'âge des parents s'il te plait ? Et la maison d'études d'Alan et Samuel ? x)

- Il y a plusieurs petits détails qui m'ont déconcerté dans ton histoire, parce qu'ils font plutôt références aux Moldus :

Citation :
Mary-Jean téléphone, remercie, puis téléphone à nouveau, et met quelqu’un d’autre au courant de la situation.
Citation :
Anselm accourt, et la porte avec douceur jusqu’à la voiture. Il conduit, focalisé sur le chemin à prendre.
Citation :
Mary-Jean range les décorations de Noël, avec un peu de retard, assise dans le divan. Anselm a insisté pour qu’elle ne se lève pas ce soir. Les contractions se faisaient plus fortes il y a peu. Alors elle se contente de ranger dans des boîtes ce que son mari lui tend.

Le téléphone et la voiture sont des objets moldus, à la base, et tes tournures de phrases elles même nous donne l'impression que tu nous racontes le quotidien d'un couple de Moldus. Comme le fait qu'ils rangent la déco de Noël façon moldue. Dans ma famille IRP, un petit coup de baguette et c'est réglé ! Razz

- Dans la partie en octobre 2007, dans laquelle Andrew rentre de sa journée d'école, son papa parle des autres sorciers qui ne l'intègrent pas. Mais si on cherche la petite bête bzz , à cet âge là, ils ne sont pas encore sorciers puisque leurs premiers pouvoirs magiques n'ont pas encore pointé le bout de leur nez (ils se débloquent entre 6 et 8-9 ans).

- L'avis d'Annah ne serait pas de trop, mais il me semble que les sortilèges du genre duplication, multiplication et tout sortilège jouant avec les quantités, ne s'applique pas à de la nourriture. Au même stade que l'argent, et d'autres exceptions, l'influence de telles possibilités bouleverserait le monde sorcier. Il n'y aurait plus de limites ^^

- Le mot de passe est bon, je l'ai noté.

Voilà, rien de bien sorcier à revoir x) N'oublies pas de prévenir à la suite dès que tu as fini.
J'ai hâte qu'on se croise en RP, dans tous les cas Razz

Bon courage !

________________________________________________
Fiche ~ Liens & RPs

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew F. Rosebury
Gryffondor 7e année
Gryffondor 7e année
avatar

∎ Localisation : Sous la jupe des filles
∎ Humeur : ironique

MessageSujet: Re: Andrew Frederick Rosebury [ACCEPTÉ] ~ Gryffondor (7e année)   Dim 15 Nov - 23:18

Salut et merci de tes conseils Lu' Wink !

J'ai modifié les quelques passages que tu m'as cité:

- J'ai plutôt placé Anselm à Serdaigle, c'est vrai que cela correspond mieux à son ambition et sa réflexion très studieuse Smile

- Pour Beaux-bâtons, c'est un peu absurde. J'avais cru en fait que Beaux-bâtons était un nom d'école traduit dans le livre, mais que cela restait cependant une école anglaise. Mais visiblement je m'étais trompé, donc oui j'ai changé ça immédiatement bien sûr, MJ n'a jamais parlé un mot de français!

- J'ai rajouté l'âge de la mère que j'avais omis de préciser, et les maisons des deux frères.

- Les détails moldus, j'ai modifié tout, je m'étais un peu trop inspiré du IRL et j'ai oublié quelques fois les détails sorciers Razz

- Et alors là faut discuter, pour le sortilège de multiplication en fait, c'est un clin d'oeil à un passage dans le deuxième tome d'hp, lorsque Ron & Harry arrivent tard à Poudlard suite à l'épisode du saule cogneur, et dans le bureau où ils doivent attendre leur sanction, McGonagall exécute un sortilège de ce genre sur des sandwiches Razz Voilà pourquoi j'ai mis ça, mais si ça dérange vraiment, je peux changer Very Happy

Merci pour les conseils, j'ai hâte de RP avec toi également! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Weasley
Poufsouffle 5e année
Poufsouffle 5e année
avatar

∎ Localisation : Loin de Grande Bretagne
∎ Humeur : Complètement azimutée ?
∎ Vie Sociale : Famille, garçons et emmerdes, y’a rien de mieux que tout ça pour pimenter un peu sa vie !

devil

MessageSujet: Re: Andrew Frederick Rosebury [ACCEPTÉ] ~ Gryffondor (7e année)   Lun 16 Nov - 10:45

Ah ben, tu as tout à fait raison pour le passage dans le tome 2 (ça faisait un millénaire que je ne l'avais pas ouvert, tu vois Razz) Ça me paraissait surtout incohérent du fait que la nourriture est une des exceptions de la loi de Gamp. Je me demande donc comment ce sortilège peut faire apparaître à volonté de la nourriture, ce n'est pas logique. scratch A moins qu'il y ait des petits elfes qui s'activent en cuisine pour transférer sans cesse ce qu'ils préparent ?

Annah, t'as une explication ? Razz
Ou j'me prend trop le chou ? Razz


________________________________________________
Fiche ~ Liens & RPs

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annah Jones
Professeur De Métamorphose
Professeur De Métamorphose
avatar

∎ Humeur : Mauvaise dernièrement
∎ Vie Sociale : Compliquée, multiple, paradoxale et controversée

MessageSujet: Re: Andrew Frederick Rosebury [ACCEPTÉ] ~ Gryffondor (7e année)   Lun 16 Nov - 14:09

Coucou ^^

Alors j'ai enfin fini de lire cette fiche et je suis bien d'accord avec Lulu, c'est très agréable ! Je viens mettre mon grain de sel concernant la nourriture et, peut-être, imposer un parti pris, puisque certaines petites incohérences connues du livre et/ou des films nous obligent parfois à le faire, pour rester crédible Razz

Concernant la nourriture, effectivement, les exceptions à la loi de Gamp ont été décrites et mises en place par JKR avant d'être un peu "oubliées" par les film (voir certains passages des livres ? Je ne me souviens plus exactement mais je vous crois sur parole Razz) mais ici, la "création" magique de nourriture est soumise à l'exception formelle énoncée à la base et donc, impossible (on peut préparer magiquement des produits bruts, déplacer/téléporter la nourriture d'un endroit à un autre, mais pas les créer à partir de rien, ou de quelque chose d'autre non plus d'ailleurs : pas de rat changé en sandwich xD). Par contre, si de petits elfes ou de petits travailleurs sorciers (Razz) bossent à la cuisine pour faire "repoper" les petits gâteaux aussitôt qu'ils ont été croqués par les invités, c'est possible Wink

Une petite chose qui m'a chicotée... La tradition du porte jarretelle... En fait, il s'agit de la tradition de la jarretière, ce bandeau de tissu qui entoure la cuisse (et non du porte jarretelle qui entoure le bassin, descend sur les cuisses et attache les bas, les empêchant de tomber). Bref, bref Very Happy

Voilou, j'espère que le "parti pris" du fofo concernant la création magique de nourriture ne te dérangera pas trop.

________________________________________________
Mlle Jones/Liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew F. Rosebury
Gryffondor 7e année
Gryffondor 7e année
avatar

∎ Localisation : Sous la jupe des filles
∎ Humeur : ironique

MessageSujet: Re: Andrew Frederick Rosebury [ACCEPTÉ] ~ Gryffondor (7e année)   Lun 16 Nov - 18:26

Coucou Annah Very Happy

Ouf! Quelle histoire complexe x) j'étais pas du tout au courant de cette histoire de lois, et je comprends bien sûr (ce serait de fait un peu exagéré comme sortilèges) Razz ça me dérange pas du tout, c'est vraiment un détail sans importance, donc aucun soucis haha Very Happy

Et pour la jarretière en effet j'ai confondu xD Merci en tous cas de tes conseils, et les modif' sont faites! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Weasley
Poufsouffle 5e année
Poufsouffle 5e année
avatar

∎ Localisation : Loin de Grande Bretagne
∎ Humeur : Complètement azimutée ?
∎ Vie Sociale : Famille, garçons et emmerdes, y’a rien de mieux que tout ça pour pimenter un peu sa vie !

devil

MessageSujet: Re: Andrew Frederick Rosebury [ACCEPTÉ] ~ Gryffondor (7e année)   Lun 16 Nov - 21:59

Encore moi Razz

Le transplanage avec une femme sur le point d'accoucher, ça nous paraît énormément risqué. JKR nous le fait ressentir à plusieurs reprises dans les tomes, que c'est un moyen à la fois pointilleux et inconfortable (voir clairement désagréable pour les petites natures). Pour les bons soins de MJ, enceinte jusqu'aux dents, ce serait plus approprié d'utiliser le magicobus (ça secoue un peu, certes, mais c'est rapide comme l'éclair et la futur maman peut s'allonger there there)

Citation :
Alors elle se contente de ranger dans des boîtes ce que son mari lui tend.

Tu en as oublié un bout, dans la partie décorations de Noël ^^

Après ces dernières modif', ce sera tout bon pour moi !

________________________________________________
Fiche ~ Liens & RPs

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew F. Rosebury
Gryffondor 7e année
Gryffondor 7e année
avatar

∎ Localisation : Sous la jupe des filles
∎ Humeur : ironique

MessageSujet: Re: Andrew Frederick Rosebury [ACCEPTÉ] ~ Gryffondor (7e année)   Lun 16 Nov - 22:06

Voilà j'ai tout remodifié, cela devrait être bon maintenant Razz (c'est vrai que j'aurais pas tenté la transplanation dans cette situation si c'était à moi de choisir No )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annah Jones
Professeur De Métamorphose
Professeur De Métamorphose
avatar

∎ Humeur : Mauvaise dernièrement
∎ Vie Sociale : Compliquée, multiple, paradoxale et controversée

MessageSujet: Re: Andrew Frederick Rosebury [ACCEPTÉ] ~ Gryffondor (7e année)   Mar 17 Nov - 20:46

Re-coucou Razz

Lucy dit que c'est tout bon et Elvi a re-confirmé son "go", alors je valide, le Choixpeau ne va pas tarder Wink

________________________________________________
Mlle Jones/Liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le Choixpeau Magique
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: Andrew Frederick Rosebury [ACCEPTÉ] ~ Gryffondor (7e année)   Mar 17 Nov - 20:57

Appelons un chat un chat... Le courage qui vous caractérise semble volontiers se laisser glisser vers la témérité. Voilà un jeune homme à qui l'on ne pourra pas reprocher l'inaction ! Bienvenu à GRYFFONDOR !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Andrew Frederick Rosebury [ACCEPTÉ] ~ Gryffondor (7e année)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World of Poudlard (Le retour de Poudlard) :: POUR COMMENCER :: Votre fiche de présentation :: { Présentations acceptées }-