AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gabrielle Delacour [ACCEPTEE] ~ Chargée de relations publiques avec les Moldus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabrielle Delacour
Chargée de relations publiques avec les Moldus
Chargée de relations publiques avec les Moldus
avatar

∎ Localisation : Ministère de la Magie, Londres
∎ Humeur : Angoissée pour sa filleule
∎ Vie Sociale : Les collègues et plus particulièrement, Percy Weasley.

Sa soeur Fleur, son beau-frère Bill et leurs enfants.

Quelques amis.

MessageSujet: Gabrielle Delacour [ACCEPTEE] ~ Chargée de relations publiques avec les Moldus   Mar 2 Avr - 15:04




COPYRIGHT BY me




NOM: Delacour
PRÉNOM: Gabrielle
SURNOM: Gaby
DATE DE NAISSANCE: 16/05/1982
AGE: 37 ans
NATIONALITÉ ET ORIGINE: Française, sang-mêlé
BAGUETTE: Bois de Pommier avec un dard de Billywig, 25 cm, facile à manier
PROFESSION: Chargée de relations publiques avec les Moldus, au Ministère de la magie
PARTICULARITÉ: Ascendance Velane
TIC: Fait claquer nerveusement ses doigts contre n’importe quelle surface, quand elle est agacée ou anxieuse
AVATAR: Elisha Cuthbert




Pour chacun vous préciserez le Nom, Prénom, Date de Naissance, sorcier(e) ou non, une courte histoire de leur vie, une vive description physique si nécessaire, son métier actuel, ses études (Dans quelle maison le Choixpeau les a-t-il envoyé ?) et leur situation actuelle (marié, divorcé, travail toujours ou pas....)

~> LE PÈRE:

Charles Delacour est un petit sorcier brun, à l’allure tout ce qu’il y a de plus ordinaire, mais affichant toujours un air fier, voir, hautain. Ce médicomage renommé se gausse de sa superbe carrière et aime à côtoyer la meilleure société française. La priorité, c’est toujours son travail et il ne s’est jamais révélé un père particulièrement affectueux. Il attend cependant à ce que ses filles deviennent de brillantes sorcières. Lui et Apolline se sont rencontrés dans le cadre de l’hôpital, où ils travaillaient tous les deux pour le même service. Impossible de s’arrêter ou de prendre une retraire bien méritée ! Actuellement, il est encore consultant et vogue dans les plus hautes sphères de la médicomagie, ce qui l’amène bien souvent à voyager beaucoup.

~>LA MÈRE:

De par sa beauté exceptionnel, Apolline Delacour suscite tous les regards depuis toute petite. Fille d’un sorcier et d’une vélane, elle a très tôt montré une certaine indépendance et un détachement évident pour un peu près tout ! Son père en était plutôt soulagé, lui qui après une nuit d’extase, s’était retrouvé avec une petite fille à élever tout seul. Apolline n’a jamais vraiment eu de mère à proprement parlé, mais n’a jamais eu l’impression de ressentir de manque, cependant. Tout ce qui lui importait vraiment, finalement, c’était qu’on la regarde avec admiration, pour autre chose que son physique.

Sorcière brillante, Médicomage reconnue, quand elle rencontra Charles, elle sut immédiatement qu’il était son âme sœur. Certes, il n’était pas particulièrement beau, mais elle avait vraiment l’impression qu’il parvenait à voir au-delà de son apparence et s’émerveillait surtout devant ses compétences professionnelles et sa vive intelligence. Elle ne fut mère que tardivement, et la petite Gabrielle fut sans conteste un accident. Le rôle de maman ne lui seyait pas particulièrement, mais elle fit pourtant de son mieux pour n’en rien laisser paraitre, sans pour autant convaincre grand monde, y compris ses filles. Aujourd’hui, elle passe son temps à suivre son mari par monts et par vaux et collabore à de nombreuses revues scientifiques pour sorciers avertis.

~> LES FRÈRES ET SŒURS :

Fleur Weasley Delacour est la grande sœur de Gabrielle, bien connue pour avoir participé au tournoi des trois sorciers… euh, des quatre sorciers, en même temps qu’Harry Potter. Même si Fleur était une adolescente froide et prétentieuse, avec sa petite sœur, elle a toujours été adorable, lui consacrant beaucoup de temps, pour tenter de palier à la froideur dont faisait preuve leurs parents, toujours très occupés et très strictes. Gabrielle l’aime beaucoup et c’est pour pouvoir passer plus de temps avec celle, qui est désormais devenue la femme de Bill Weasley, qu’elle a finalement décidé de venir s’installer en Angleterre… Ah oui, vraiment ? Presque ! La maternité ayant complètement changé sa sœur en une véritable mère-poule très attentionnée, la majorité de son temps, c’était avec ses enfants, que Fleur le passait.

(~> BEAU-FRERE, NEVEU ET NIECES :)

Bill Weasley est son beau-frère et c’est un peu près tout ce que l’on peut en dire. Gabrielle n’a rien à lui reprocher, hormis peut-être le fait d’avoir poussé sa sœur à rester en Angleterre. Ils ont des rapports tout ce qu’il y a de plus courtois mais n’ont pas grand-chose en commun.

Victoire Weasley est l’aînée des trois enfants de sa sœur. Une gamine rêveuse et toujours accrochée à son Teddy d’amour, comme une moule à son rocher. Tout ce qu’elle inspire à Gabrielle, c’est une furieuse envie de lui décocher des tapes derrière la tête, pour la faire redescendre un peu sur terre.

Dominique Weasley, la cadette des filles de Fleur est peut-être une incurable romantique, mais c’est aussi une gamine enthousiaste, qui n’a pas la langue dans sa poche pour autant et qui semble toujours partante, pour tout ce qu’on lui propose. Elle est amusante et maintenant qu’elle est presque une adulte, Gaby apprécie de passer un peu de temps avec elle. Dominique est sa filleule.

Louis Weasley, une bouille à croquer, le petit dernier de Fleur aurait hérité du don de Velane de leur grand-mère. Aucun doute, il va faire craquer toutes les filles à Poudlard et Gaby adore le taquiner avec ça.












20 lignes minimum !

Gabrielle 8 ans

- Tiens-toi droite Gabrielle !
- Ne mets pas tes coudes sur la table.
- Relève le menton !
- Fais bien attention à ta robe.
- Non, tu ne peux pas aller jouer avec les autres, tiens-toi tranquille.

Cette garden-party était assommante et la petite Gaby regardait avec amertume la jolie robe d’un blanc immaculé, que sa mère avait choisi pour elle aujourd’hui. Madame Delacour passait son temps à trainer derrière elle, déposant à peine le bout de ses doigts sur la coiffure, qui avait savamment discipliné la chevelure blonde de sa fille cadette, à grand renfort de magilaque, comme pour vérifier que rien ne dépassait. La petite fille, elle, ne s’en félicitait pas du tout, de cette choucroute compliquée derrière sa tête. A chaque fois que qu’elle fronçait le nez, elle avait l’impression que toutes ces fichues épingles lui rentrait dans le crane, et qu’elle allait s’arracher des mèches entières rien qu’en grimaçant. Dans un long soupir, ses yeux se perdirent du côté de quelques garçons, qui s’amusaient plus loin, à se courir après, leurs jolies chaussures du dimanche maculées de terre. Suivant son regard, sa grande sœur se pencha vers elle, lui glissant à l’oreille.

- Si tu veux, quand on sera rentrée, on ira faire de la balançoire toute les deux…

Et ce fut le premier véritable sourire, que la petite fille offrit ce jour-là.


Gabrielle 12 ans

C’était comme un cauchemar inversé ! Alors qu’elle dormait paisiblement, c’est le réveil qui plongea finalement Gaby dans la panique. De l’eau, tout autour d’elle et sous le coup de la surprise, elle cru bien qu’elle était en train de se noyer. Elle sentait que quelqu’un serrait très fort son bras, sans pouvoir discerner ses traits, dans ce flot d’eau trouble. Quand on lui avait annoncé qu’elle irait voir Fleur concourir pour l’une des épreuves du tournoi, elle était loin de s’attendre à ça et une lourde angoisse vint l’étreindre tout entière, délivrée uniquement au bout de longues minutes, quand elle pu prendre une longue inspiration, une fois arrivée à la surface. Paniquée, ce ne fut qu’une fois hors de l’eau, qu’elle prit pleinement conscience que sa vie ne s’était pas soudainement transformée en véritable cauchemar. Une serviette sur les épaules, transie de froid, c’est à ce moment-là qu’elle rencontra enfin son héros : Harry Potter.


Gabrielle 14 ans

- Vous serez collée tous les vendredi jusqu’à la fin de l’année, Mademoiselle Delacour…

Rien à faire, le jeu en avait valu la chandelle ! Avec Daniel, son plus fidèle acolyte, quand il s’agissait de faire une grosse bêtise, ils avaient fait le mur pour échapper à la discipline étouffante de beauxbâtons, marché pendant des heures pour rejoindre la civilisation moldue et finalement, fait du stop jusqu’à la grande ville la plus proche, où ils s’étaient invités à une soirée, organisée par des jeunes un peu plus âgés qu’eux. Et puis après tout, c’était des travaux pratiques pour sa matière préférée, l’étude des moldus ! C’était finalement en tentant de rentrer, épuisés et un éméchés par les bières grenadines qu’ils avaient tous les deux bues, qu’ils avaient lancé un sortilège de jambe légères, pour soulager leurs courbatures. La Trace, Maudite Trace ! Dans l’euphorie du moment, ils n’y avaient songé ni l’un ni l’autre.

Mais de toute manière, tout c’était bien terminé. Les vacances d’été seraient là dans un mois et quelques colles, ça n’était pas la mer à boire. Le nez relevé, elle ne s’était pas départie de son sourire narquois, au moment où la sentence était tombée.

- Et je préviendrais vos parents !

Le sourire de Gaby s’était soudain fané ! Ca, par contre, ça craignait un max !

Gabrielle 15 ans

- De toute manière, moi, les mecs, j’en fais c’que j’veux !

C’est ce que Gaby avait rétorqué à l’une de ses amies, quand cette dernière lui avait dit qu’elle ne parviendrait certainement pas à séduire Harry Potter, au mariage de sa grande sœur. La situation était si difficile en Angleterre, il se murmurait que celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom prendrait bientôt le pouvoir et l’Elu avait bien autre chose à penser ! Mais la petite blonde restait sûr d’elle et c’est dans une robe magnifique et avec un sourire de « winner », qu’elle était arrivée au Terrier, pour célébrer ce grande jour : Le mariage de Fleur et le début de son idylle avec son héros !

Et puis c’était vrai, à Beauxbâtons, les garçons n’avaient d’yeux que pour elle et même Daniel ! Guerre à leurs portes ou pas, ça ne changerait rien, Harry serait bientôt à elle !

Seulement voilà, tout était allé de travers ! Non seulement le mariage avait été gâché par l’arrivée d’une terrible nouvelle, mais en plus, l’Elu n’en avait eu que pour l’autre, l’affreuse Ginny Weasley ! Gaby avait du se faire violence pour ne pas céder à la tentation de lui faire un croche-pied, au moment où cette vilaine rouquine venait se placer à côté d’elle, près de Fleur, juste après avoir remonté l’allée. Et Harry qui n’arrêtait pas de la regarder ! C’était le bouquet… que sa sœur ne put même pas lancer dans la panique !

Finalement, quand elle était rentrée en France, le cœur brisé, elle avait dit oui à Daniel et était devenue sa petite-amie officielle.

- Tu le regretteras pas Gaby.

Elle regrettait déjà !

Gabrielle 20 ans

Beauxbâtons ne lui manquait pas le moins du monde ! Elle se sentait à l’aise à l’université de magie, loin des règles trop strictes du pensionnat ! Et puis, elle avait choisi des matières dominantes qui lui plaisaient énormément, étude des Moldus et communication. Elle se rêvait déjà une carrière dans les relations publiques, traitant avec les gouvernements sans magie. Gaby avait toujours été douée pour ça, mettre les gens dans sa poche et selon son père, elle pouvait s’estimer heureuse d’avoir certainement hérité cette facilité de sa créature de grand-mère, vu son peu de sérieux ! Il exagérait quand même, quand elle s’en donnait les moyens, elle réussissait toujours ce qu’elle entreprenait !

Ce qui lui manquait, par contre, c’était sa grande sœur et quand arriva l’annonce de la naissance de Victoire, elle profita d’un week-end prolongé pour quitter son petit appartement parisien, emmenant Daniel dans ses valises, pour un séjour à la chaumière aux coquillages. Sa sœur avait toujours été un modèle pour elle, doublée, bien souvent, d’une maman de substitution, prodiguant les câlins tant attendus, qui ne venaient jamais, de la part de leurs parents. Aussi, elle avait hâte de tenir le petit bout de chou dans ses bras.

Seulement voilà, assise dans le salon de Bill et Fleur, elle ne s’était jamais sentie plus empruntée, qu’en prenant dans ses bras, la petite Victoire. Est-ce qu’elle n’était pas en train de lui baver dessus, là ? Sur sa toute nouvelle robe hors de prix, en plus. Et puis, elle ne savait pas comment la tenir, ni si elle le faisait bien. Quand sa sœur s’excusa, pour aller chercher un biberon à la cuisine, Gaby chercha tout de suite Daniel des yeux, paniquée. Et l’air attendri qu’il portait sur elle, avec ce bébé dans le bras, ne la rassura pas du tout !

Juste après être rentré à Paris, elle lui annonça que tout était fini !

Gabrielle avant son arrivée en Grande-Bretagne

Les fêtes, les sports, surtout extrêmes, les voyages, les histoires sans lendemain, Gaby croquait la vie à pleines dents, mais se montrait pourtant plus sérieuse que ses parents ne l’aurait cru, dès qu’il était question de ses études. Son diplôme, elle l’obtint haut la main et pour fêter ça, s’envola pendant plus de deux mois avec un moldu rencontré dans une soirée, sans donner la moindre nouvelle ! Les Delacour étaient à deux doigts d’engager un détective privé, pour essayer de courser à travers la planète, leur petite tête brûlée de fille, quand elle débarqua finalement un beau matin, les yeux rougis et la mine défaite. Ils furent si surpris qu’ils ne trouvèrent pas le ton juste pour s’énerver. Elle hiberna pendant bien un mois, dans la propriété familiale, à mille lieux de la Gaby habituelle et finalement, en dernier recours, Charles et Apolline firent venir Fleur. Les effusions, les larmes et la détresse, ça n’avait jamais été leur fort ! A peine Gaby vit-elle débarquer sa grande sœur dans sa chambre, qu’elle se laissa tomber dans ses bras, si rassurants.

- Je pensais qu’il m’aimait !

Et il avait de grands yeux verts, comme Harry !

Gabrielle en Grande-Bretagne

- Londres, me voilà !

Déménager, changer de pays, c’était surtout pour se rapprocher de Fleur mais aussi, pour démarrer une toute nouvelle vie, se lancer dans un tout nouveau challenge ! Ici, il fallait repartir de zéro, sans amis, sans contacts et sans parler un anglais parfait ! Au début, c’était difficile. Bill avait dégoté pour elle un stage au ministère, dans le juridique. Elle avait l’impression de passer son temps à faire des copies et servir des cafés trop forts. Et puis, elle avait commencé à se faire quelques amis, son anglais s’était amélioré et elle avait réussi à se faire quelques connaissances, dans les services qui l’intéressaient vraiment !

Dès qu’elle parvint à décrocher un salaire décent, elle se hâta de quitter la chaumière aux coquillages, avec un soulagement qu’elle eut bien du mal à dissimuler. Si cette courte cohabitation avec la famille de sa sœur lui avait bien démontré une chose, c’était que les enfants, ce n’était pas pour elle. Elle les adorait tous… Mais pas à demeure ! Avec un peu de chance et son célèbre bagout, elle se dégota un trois pièces plutôt cosi, pas très loin du Ministère, dans un quartier tout ce qu’il y a de plus moldu.

Quand enfin elle parvint à se faire transférer au département de la coopération magique internationale, on la relégua presque aussitôt à un poste d’assistante à l’ambassadeur français. Une véritable plaie ! Elle y passa cependant plusieurs années, se montrant efficace et redoublant d’effort pour se faire remarquer. Elle était sans conteste l’atout charme de ce département, mais n’était toujours pas vraiment comblée…

Et elle décida de tout faire pour entrer au Comité des inventions d'excuse à l'usage des Moldus. Le travail était amusant, certes, mais ne lui permettait pas non plus de s’épanouir complètement.

C’est finalement après une discussion avec Percy Weasley, croisé un soir, par hasard, très tard, à l’atrium, que tout s’éclaira pour elle. Autour d’un café, elle lui parla de son projet, de ses aspirations et put enfin approcher ce poste qui la faisait tant rêver : Chargée de relations publiques avec les moldus ! Complètement investie dans sa carrière, le courant passa plutôt bien avec cet homme qui avait toujours démontré une ambition sans faille. En dehors des heures de bureau, ils travaillèrent ensemble à la concrétisation de ce nouveau poste, qui devait marquer un tournant dans la carrière de Gabrielle mais aussi, sceller une toute nouvelle collaboration entre elle et le numéro deux, du gouvernement magique.

On lui installa finalement un bureau au premier étage, non loin de celui qu’elle considérait désormais comme une sorte de mentor et elle su rapidement se rendre indispensable. Quand un évènement grave se produisait dans le monde magique, c’était elle qu’on appelait, pour organiser tout la communication avec les moldus, que ce soit avec les médias ou les autorités compétentes. Grace à son expérience auprès du département de la coopération magique internationale, elle parvint également à mettre en place une vraie diplomatie, avec le gouvernement britannique, qui avait enfin un correspondant digne de ce nom au Ministère de la Magie. Un vrai soulagement pour le Premier Ministre moldu, qui n’en pouvait plus de frôler la crise cardiaque, à chaque fois que son homologue sorcier, transplanait sans crier gare dans son bureau.

Et comble de chance, il lui arrivait désormais très souvent de croiser Harry Potter… Un Harry qui lui semblait bien déprimé et sur qui, les rumeurs les plus folles courraient. Sa femme était à Poudlard et leur couple vacillait… Elle, en tout cas, avait toujours un mot gentil pour l’Elu, quand elle avait l’occasion de lui parler et ne manquait jamais d’être à son avantage, en partant travailler le matin, au cas où elle le croiserait… Sait-on jamais !










• Sortilèges: E
• Défenses contre les forces du mal: A
• Métamorphose: A

• Potions: E
• Botanique: A
• Soins aux créatures magiques: (Facultatif) O

• Divination: (Facultatif) P
• Arithmancie: (Facultatif)
• Rune: (Facultatif)

• Histoire de la magie: P
• Étude des Moldus: O
• Astronomie: (Facultatif) A






15 lignes minimum !

Petite, blonde avec de grands yeux bleus, tout comme sa grande-sœur Fleur, Gabrielle est ce genre de femmes, dont le physique ne laisse personne indifférent. Des traits fins, des courbes harmonieuses, on ne doute pas une seconde de sa filiation vélane en la regardant. Extrêmement sportive, elle a toujours porté une certaine importance à son apparence, sans tourner à l’obsession pour autant. Toujours soigneusement maquillée et bien habillée, Gabrielle est une fashion victime qui s’assume. De toute manière, elle estime que dans son métier, l’élégance est une obligation !

Enthousiaste, énergique et efficace ! Quand Gabrielle est passionnée, elle sait se montrer redoutable et travailleuse, mais elle n’hésite pas à dédaigner complètement, ce qu’elle estime peu important ou pas vraiment intéressant. Déterminée, quand elle a une idée en tête, rien ne l’arrête, même si pour cela, il faut piétiner quelque peu la sacro sainte morale. Franche et directe avec ses proches, elle est cependant bien plus baratineuse, dans le cadre de son travail, ou quand elle a une idée derrière la tête. Embellir un peu la vérité, botter en touche quand cela s’avère nécessaire ou encore, éluder ce que les gens n’ont pas vraiment besoin de savoir, ça fait aussi partie de son travail après tout, et parfois, la fin justifie les moyens. Affectueuse et protectrice avec sa famille, sa vie sentimentale se résume par contre à des aventures sans lendemain. Profondément indépendante, elle travaille beaucoup, n’a encore jamais ressenti l’appel de la maternité et n’a pas de temps à consacrer, au rangement des chaussettes, d’un mâle à domicile ! Elle a déjà laissé mourir bien trop de poissons rouges, qu’elle oubliait trop souvent de nourrir, pour s’encombrer d’une telle charge ! Egoïste ? Un peu, peut-être…

Pudique, ses coups de blues, elle ne les noie dans un gros pot de glace, qu’après être rentré chez elle. Il n’y a guère qu’à sa sœur, qu’elle peut se confier entièrement.





5 lignes minimum !

Gabrielle aime son travail, envers et par-dessus tout. Pour atteindre ce poste au sein du Ministère de la Magie, elle a du s’armer de patience, de persévérance et ne surtout pas compte ses heures à trimer, parfois à des tâches plutôt ingrates !

Elle se passionne pour tout ce qui a trait aux moldus, de la mode aux arts, de la politique au buzz internet du moment. Elle adore les gadgets en tout genre et possède même un téléphone portable, le genre qui peut tout faire, sauf le café du matin (elle regrette d’ailleurs de ne pas pouvoir l’utiliser au bureau).

Gaby est une sportive émérite et y consacre une grande partie de son temps libre. Ce qu’elle affectionne tout particulièrement ? Tout ce qui est extrême, l’escalade en premier lieu. L’adrénaline, c’est son dada et dans ce domaine, il n’y a plus grand-chose qui lui fasse peur.

Son péché mignon ? La glace aux noix de pécan ! C’est le meilleur remède au chagrin ! Et les hommes aux yeux verts, un vieux penchant qui remonte à son enfance.

Gabrielle n’est pas une très grande fane des enfants en bas âge et elle a vraiment l’impression qu’on a du l’oublier, au moment de la distribution, de l’instinct maternelle… Ou alors, elle était la dernière sur la liste et n’a récolté que des miettes. Sauter à l’élastique la terrifie bien moins que de se voir coller un nourrisson dans les bras.

Elle n’aime pas non plus les gens qui passent leur temps à se donner en spectacle. Ravaler ses larmes et attendre d’être chez soi pour pleurer, ce n’est pas non plus la mer à boire ! Elle déteste aussi les hommes trop collants, ceux qui ne comprennent pas son besoin d’indépendance et qui se voient l’épouser après quelques rendez-vous. Ce genre d’engagement ? Très peu pour elle !

Gaby ne porte jamais de blanc, elle déteste ça et aussi, la natation. Elle ne met jamais un orteil dans un lac ou même, dans une piscine… Allez savoir pourquoi !








Comment avez-vous connu le forum ?: (Cochez la case qui convient)

• Top site []
• Forum de Pub []
• Bouche à oreille []
• Autres [X]
• Si autres, précisez : DC
Depuis combien de temps faites-vous du RP ? Depuis la création de WOP

OK (by Rosie Razz) : (dans le règlement)

Une dernière remarque ? Promis… C’est le dernier ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Delacour
Chargée de relations publiques avec les Moldus
Chargée de relations publiques avec les Moldus
avatar

∎ Localisation : Ministère de la Magie, Londres
∎ Humeur : Angoissée pour sa filleule
∎ Vie Sociale : Les collègues et plus particulièrement, Percy Weasley.

Sa soeur Fleur, son beau-frère Bill et leurs enfants.

Quelques amis.

MessageSujet: Re: Gabrielle Delacour [ACCEPTEE] ~ Chargée de relations publiques avec les Moldus   Mar 2 Avr - 15:05


Terminé !

(mouahaha)

J'ai eu l'accord de Percy pour la partie qui le concerne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annah Jones
Professeur De Métamorphose
Professeur De Métamorphose
avatar

∎ Humeur : Mauvaise dernièrement
∎ Vie Sociale : Compliquée, multiple, paradoxale et controversée

MessageSujet: Re: Gabrielle Delacour [ACCEPTEE] ~ Chargée de relations publiques avec les Moldus   Mar 2 Avr - 15:28

Nickel ta fiche Gaby :]
Validée.

________________________________________________
Mlle Jones/Liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Gabrielle Delacour [ACCEPTEE] ~ Chargée de relations publiques avec les Moldus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World of Poudlard (Le retour de Poudlard) :: POUR COMMENCER :: Votre fiche de présentation :: { Présentations acceptées }-