AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Joël Blair [ACCEPTEE] ~ Etudiant en Littérature (Monde Moldu) & Serveur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joël Blair
Étudiant en littérature Moldue
Étudiant en littérature Moldue
avatar

∎ Localisation : Londres ou le manoir Blair...
∎ Humeur : Inquiet évidemment ^^
∎ Vie Sociale : Dominique Weasley (sa proie)
Sofia Mitchells (meilleure amie - PNJ)
Quelques amis
L'adresse de mon coiffeur vous dites ? J'en connais pas.. Désolé. Mais j'ai ma Magilaque !

MessageSujet: Joël Blair [ACCEPTEE] ~ Etudiant en Littérature (Monde Moldu) & Serveur   Mar 2 Oct - 15:03



   
COPYRIGHT BY Ithika




NOM: Blair
PRÉNOM: Joël Richard
SURNOM: Jo’
DATE DE NAISSANCE: 17 avril 2000
AGE: 19 ans
NATIONALITÉ ET ORIGINE: Anglais, se dit sang-pur mais grosse suspicion de sang-mêlé
BAGUETTE: Bois de Saule, 30 cm, plume d’Augurey, très flexible
PROFESSION: Etudiant en littérature (côté moldu…) et job à temps partiel au Chaudron Baveur, à partir de la rentrée des vacances de Noël
PARTICULARITÉ: Maîtrise particulièrement bien ses émotions.
TIC: Smile
AVATAR: Tyler Blackburn








Pour chacun vous préciserez le Nom, Prénom, Date de Naissance, sorcier(e) ou non, une courte histoire de leur vie, une vive description physique si nécessaire, son métier actuel, ses études (Dans quelle maison le Choixpeau les a-t-il envoyé ?) et leur situation actuelle (marié, divorcé, travail toujours ou pas....)

~> LE PÈRE:

Richard Tiberius Blair est né dans une famille plus que riche. Opulence et luxe ont toujours marqué son quotidien. Son père, Tiberius Oskar Blair, s’il était un homme mondain et à la renommée spectaculaire dans le monde des sorciers, était malheureusement un piètre financier. Quand le moment fut venu de marier son fils unique, il avait mis sa famille au bord de la ruine. Pour remédier à cette infamie et assurer l’avenir de son brillant rejeton, il consentit à un mariage avec une héritière fortunée, mais dont le sang n’était prétendument pas aussi pur, que ce que voulait bien dire le clan Kendall, Esther. Chez les Blair, on a toujours su fermer les yeux sur ce qui détonait, pour autant que ça rapporte quelque chose.

Si Richard consentit à cette union, Esther n’a jamais été rien de plus pour lui, qu’une colocataire discrète, qu’il devait nourrir et supporter, pour rendre faste et richesse à ses parents. Une maison à l’allure de château, une épouse qu’on croise à peine et pour seul devoir, un héritier à mettre en route. C’était à ça que s’arrêtait pour lui, la notion de mariage.

Pendant que sa femme vaquait à ses occupations mondaines, qui lui semblaient toutes plus rébarbatives les unes que les autres, Richard, lui, poursuivait une brillante carrière au ministère, en tant que Langue-de-Plomb. Plus jeune, il avait su se montrer ambitieux, rusé et fier, en digne Serpentard et sans même avoir besoin de l’appui de sa famille, il se fit très rapidement une place en or, au sein du gouvernement magique. Ses idées quant à la politique anti-moldue, pendant la période où Voldemort était au pouvoir, restèrent assez floues, pour lui permettre de rendre quelques services aux Mangemorts, tout en maintenant une discrétion qu’il avait toujours jugée nécessaire. Etre exposé politiquement était un risque trop important et le grandiloquent du Seigneur des Ténèbres ne seyait pas vraiment à cette homme roublard, qui avait toujours préféré agir dans l’ombre. En même temps, il protégeait les origines douteuses d’Esther, d’une enquête qui aurait entaché leur nom.

~>LA MÈRE:

Avoir une grand-mère supposément né-moldue, voilà ce qui allait déterminer à tout jamais, la vie d’Esther Kendall, riche héritière d’une famille fortunée à l’extrême. Timorée, malléable et dévouée à ses parents, elle avait toujours eu à cœur de se montrer parfaite en tout point, pour faire oublier, dans la bonne société sorcière de l’époque, qu’on n’était pas tout à fait sûr, que leur arbre généalogique soit aussi parfait qu’il aurait du l’être. Après une scolarité exemplaire au sein de la maison Poufsouffle, elle consentit sans heurts ni fracas, à ce qu’on la fiance à un jeune sang-pur de quelques années son aîné et qu’elle connaissait à peine. Abnégation, elle était prête à tout pour laver un peu plus ce sang prétendument souillé, et s’appeler Blair était une solution comme une autre.

Richard est ce que l’on appelle communément un homme à femmes. Beau parleur, charmant et charismatique, ses liaisons sont connues de tous et même de sa propre épouse. Esther s’y est habituée, à force de disputes vaines et sans saveur, finissant par se dire que les infidélités de cet homme, qu’elle n’avait au final jamais aimé, devaient, pour son propre bien, lui devenir indifférentes. Fade, maniérée et plus froide que la pierre, Esther s’était finalement contentée de cette vie de sang-pur incontestée, que ses parents avait souhaité pour elle, devenant au fil des années, plus frigide qu’une bonne sœur sourde et aveugle. La conception de Joël fut d’ailleurs pour elle une épreuve et dès que son fils fut dans ses bras, elle le détesta de toutes ses forces. Cette haine, décuplée au fil des années, en voyant Joël grandir et ressembler de plus en plus à Richard, est toujours féroce aujourd’hui qu’il est adulte.

~> LES FRÈRES ET SŒURS :

Si Richard avait d’abord souhaité un deuxième enfant, peu après la naissance de Joël, il dut finalement se résigner à cet héritier unique. Esther lui interdisait sa chambre, posant même des enchantements redoutables, pour qu’il ne s’en approche pas. Il finit par se dire que finalement, c’était bien mieux pour l’enfant, qui bénéficierait d’un héritage plus conséquent en étant seul et n’aurait pas, comme lui, à se marier à une femme aussi froide qu’austère.

(~> LES ONCLES ET TANTES :)

Esther était fille unique quant à Richard, il a perdu son frère aîné quand il n’était encore qu’un enfant, dans un stupide accident de transplanage d’escorte….









20 lignes minimum !
Le petit Joël était un enfant craintif, abandonné par ses parents et qui ne semblait trouver de réconfort que dans les livres. La seule à s’occuper de lui, c’était Clochette, cette elfe de maison, qui s’était vite imposée comme la nourrice parfaite pour le petit garçon. Esther répugnait ne serait-ce qu’à toucher son fils et Richard ne lui accordait que bien peu d’attention, peu enclin à trouver le moindre intérêt, dans ce bambin apeuré.

Toujours enfermé dans la bibliothèque familiale, à lire tout ce qui passait entre ses mains, c’est dans cette pièce que pour la première fois, sa magie s’est manifestée. Essayant d’attraper un livre hors de sa portée, c’était finalement une quarantaine de lourds volumes, qui lui étaient tombé sur la tête, par télékinésie. Une bonne commotion contrebalancée par le plaisir, de se savoir enfin devenir un petit sorcier à part entière.

C’est quand son fils démontra ses premiers talents magiques, que Richard daigna enfin accorder un coup d’œil à cette petit chose bien souvent dépenaillée, qu’était son héritier. Il reprit toute son éducation en main, le trainant partout derrière lui, même dans ses rendez-vous d’affaire. Son père était devenu une sorte de héros pour Joël et il s’appliquait désormais à l’imiter du mieux qu’il le pouvait, comblant ainsi l’égocentrisme démesuré de cet égoïste qu’était Richard et qui voyait maintenant en son fils, un projet des plus ambitieux.

Une ombre vint cependant ternir une première fois le tableau de cette nouvelle complicité père-fils, aussi malsaine qu’elle était importante pour le jeune homme, sous la forme d’un vieux chapeau rapiécé, qui envoya le jeune héritier des Blair, illico presto, à Gryffondor, la maison des hardis et des irréfléchis ! Richard avait très violemment réagi à cette annonce et lors des vacances de Noël, pour la première fois, il avait levé la main sur son fils, qui se promit, malgré son appartenance au rouge et or, de tout faire pour que son père soit fier de lui.

Des amis ? Oui, tous fils de bonnes familles, que son père avait choisi pour lui, mais au cours de sa scolarité, il ne noua qu’une seule véritable amitié sincère, celle qu’il entretient avec Sofia Mitchell. Délurée et un peu folle, elle lui a permis de sortir véritablement de sa coquille, sans pour autant qu’il ne lui confie jamais, sa future implication au sein des Seides.  C’est au cours de sa septième année, qu’il en entendit d’ailleurs parler pour la première fois, d’eux et de leur chef si charismatique, que tout le monde craignait et respectait. Le début de sa folie, le moment où tout bascula, fut le jour de sa rencontre avec Luxian… A peine quelques minutes… Un instant qu’il n’oublierait jamais.

Pour lui, c’était évident, non seulement, c’était la cause qui lui permettrait de briller aux yeux de son père mais en plus, Luxian exerçait sur lui une fascination sans borne. Une fois Poudlard quitté, il s’employa du mieux possible à peaufiner sa couverture et pour se faire plaisir autant que pour se montrer sous le jour le plus positif, aux yeux des non-croyants, ceux qui n’était pas assez bien pour reconnaître la toute puissance de Luxian, il s’inscrivit dans une université moldue, pour suivre un cursus littéraire.

Si Richard commença par s’opposer à ce choix, il ne put en être que comblé, quand il fut averti du véritable dessein de son fils, qu’il voyait désormais comme sa plus grande réussite. C’était le père de l’un de ses camarades, faisant parti des Seides, qui lui avait trouvé ce poste chez « les potes à Gérard », endroit stratégique et opportun, pour croiser les petites jeunes filles de Poudlard, en balade pendant les vacances. Ces cibles favorites ? Les étudiantes romantiques ! Il avait un talent de baratineur certain, jugeant très vite de ce qui marcherait le mieux avec chacune, de l’amoureux transi et fleur-bleue, au bad boy qui se laisse attendrir.

Depuis qu’il avait commencé son travail, il en avait testé quelques-unes, ne trouvant pas la perle rare, celle qui le ferait exister un peu plus aux yeux de Luxian et qui justifierait son statut de jeune recruteur. Il les avait toutes très vite oubliées, un petit tour dans son lit et puis s’en vont, jusqu’à ce jour béni ou deux petites Weasley étaient venues s’installer sur la terrasse du troquet à la mode, où il travaillait. Dominique lui avait tout de suite tapé dans l’œil. Il sentait quelque chose de spécial chez elle et il était bien décidé à lui faire un numéro dont elle ne se remettrait pas. Une aide inespérée s’était imposée à lui en la personne de Rose, qui lui avait permis en quelques mots seulement, de cerner celle qui serait désormais sa cible.

Il avait commencé à lui envoyer cet imbécile de Flocon, son hibou à la surcharge pondérale évidente, de plus en plus souvent, usant de jolis mots et d’anecdotes teintées de vérité, pour attendrir la gamine. Bobine et Grisou, ses deux chats idiots, un petit collier acheté pour presque rien dans une stupide boutique moldue de son campus, son enfance à faire pleurer dans les chaumières auprès de clochette et elle mordait déjà à l’hameçon, lui quémandant un rendez-vous tout en lui fournissant gracieusement quelques infos sur ses cousins et cousines. C’était plus qu’il n’en demandait…

Mon rêve, mon espoir, Dominique

Après le premier rendez-vous de Joël et Dominique :

Leur premier rendez-vous s’était déroulé au-delà de ses espérances. Non seulement elle lui avait expliqué en détails en quoi consistait son don, mais elle lui avait fait une démonstration éloquente de ses talents, sans même qu’il n’ait eu à demander. Il faut dire qu’elle avait l’air bien accrochée à lui et quand il l’avait quittée, devant les grilles de Poudlard, il était plus persuadé que jamais, qu’elle était ce qui lui était arrivé de mieux dans la vie, depuis un sacré bout de temps… Un élément de taille à présenter à Luxian. Il arrivait même à se convaincre que c’était également le mieux à faire pour elle, persuadé qu’il était, que seul les Seides pourraient l’aider à développer pleinement son pouvoir.

Après l’avoir quittée, il s’arrêta à Pré-au-Lard, décidant de vérifier par lui-même, ce qu’elle avait tant tenu à lui cacher, alors qu’ils étaient chez Madame Pieddodus… L’article du Journal Mystérieux. Il ne lui avait pas menti en disant qu’il n’avait jamais eu à souffrir des racontars de cette feuille de choux, à l’époque où il était à Poudlard. Il était bien trop discret pour intéresser ce gratte-papier, mais savait par contre, qu’il n’y avait, généralement, pas de fumée sans feu.

Quand il avait ouvert le fameux journal, il avait d’abord écarquillé les yeux, avant de laisser un rire léger s’échapper de ses lèvres, désabusé. On pouvait dire qu’elle n’avait pas froid aux yeux, la petite Dominique, finalement. Lui qui avait pris soin de la ménager, de ne pas la brusquer… Il aurait certainement pu y aller franco. Son sourire s’élargit encore quand il vit le nom du fameux petit-ami de Rose, celui qui avait semé la pagaille entre les deux cousines, Liners, le fils de William, probablement. Voilà qui devrait en amuser plus d’un.

Glissant le journal sous son manteau, il quitta une nouvelle fois le petit thé-room de Madame Pieddodu, le sourire aux lèvres.

Où quand William Lewis entre dans l’équation…

Depuis qu’il avait reçu les deux dernières lettres de Dominique, il n’arrêtait pas d’y penser ! Non mais c’était qui, ce William, qui venait toucher à sa proie ? Intolérable, si ce sale morveux venait tout faire foirer… Il avait déjà grand mal à calmer sa paranoïa face aux histoires de ce maudit journal mystérieux, se demandant constamment dans quelle mesure, ce qu’il racontait était vrai ou non. Il n’aurait jamais du y porter attention, rester concentré sur sa mission. Elle était son cadeau à Luxian, la première fille digne d’intérêt qu’il avait à présenter, sa manière de montrer qu’il ferait un excellent recruteur. Furieux contre lui-même, il griffonna en vitesse la lettre qu’il destinait à « sa jolie petite fleur. » Il fallait qu’il sache qui était exactement ce petit idiot de William…

Une grosse pomme au fond de la gorge

Il n’avait cessé de penser à elle, ce qu’elle pouvait faire, ce qu’il en était de ce William… Et la lettre était arrivée, avec la bague… Méfiant, il ne l’avait passé à son doigt, qu’une fois seul dans sa chambre d’hôtel, pour voir apparaître, finalement… Le visage de Dominique, souriante ! Il en avait soupiré de rage, c’était quoi ce truc débile ? Le petit bijou avait fini sa course contre un mur tandis qu’il partait tenter de s’oublier sous la douche.

Sam Thorne ou une grosse épine dans le pied !

Ce qu’elle lui avait révélé ce jour-là… Il ne l’avait pas vu venir ! Et ça faisait mal ! Avec qui n’avait-elle pas flirté ? Même son professeur ! Elle était sa proie, d’accord, mais de là à passer pour le cocu de service… Fou de rage, un procès… Elle ne pouvait pas s’exposer davantage ? Il fallait faire vite !

Chaque rendez-vous avec Dominique valait son pesant d’or mais celui-là… Max Liners schizophrène… Cette fille était une véritable mine de renseignements…













• Sortilèges: E
• Défenses contre les forces du mal: E
• Métamorphose: O

• Potions: A
• Botanique: A
• Soins aux créatures magiques: (Facultatif) P

• Divination: (Facultatif)
• Arithmancie: (Facultatif) E
• Rune: (Facultatif) O

• Histoire de la magie: E
• Étude des Moldus: P
• Astronomie: (Facultatif)




15 lignes minimum !
Plutôt grand et mince, Joël est brun aux yeux verts. Teint pâle, air sérieux, dès qu’il sourit, pourtant, de petites fossettes se creusent au bord de ses lèvres, lui donnant une expression des plus joviale et malicieuse. Il sait jouer de ses mimiques à la perfection, ne laissant que rarement transparaitre ses émois ou ce qu’il pense véritablement.

La vie de Joël est un double-jeu continuel, du brave garçon amusant et sympathique, avec Sofia, au jeune homme torturé et ombrageux avec sa famille et les amis que son père lui a choisi. Ces derniers temps, il a tendance à tanguer et à ne plus savoir vraiment, à quel monde il appartient. Cette fragilité, il la cache de son mieux. Entier et passionné, il a tendance à se laisser emporter rapidement par ce qu’il aime. Ambitieux, il est prêt à tout pour briller aux yeux de son père, quitte à s’oublier lui-même. Rien ne lui fait peur. Exalté, il pourrait avoir tendance à se jeter tête baissée dans la mêlée, aux profits de convictions parfois bancales.









5 lignes minimum !
Joël est un grand passionné de littérature, il passerait sa journée à bouquiner et à décortiquer, des œuvres aussi bien sorcières que moldues. Même s’il ne le pratique pas, il apprécie beaucoup le Quidditch. Sociable uniquement quand il le veut bien, il apprécie les moments de solitude, propices à la réflexion. Les balades en forêt, les fêtes bruyantes, il ne s’y contraint que s’il y trouve un certain intérêt. Véritable rat de bibliothèque, il préfère les pièces obscures et poussiéreuses au grand air. Le monde moldu, dans lequel il est obligé d’évoluer pour sa couverture, à tendance à l’agacer prodigieusement. Il n’a jamais été aussi content d’être un sorcier, que depuis qu’il a véritablement eu l’occasion de connaître leur monde, dans l’université moldue qu’il fréquente.

Cœur d’artichaut, il ne s’est jamais véritablement attaché à une fille, allant de liaisons sans lendemain en coups d’un soir occasionnels.

Dans sa vie, une seule ambition réelle, briller au sein des Seides.










Comment avez-vous connu le forum ?: (Cochez la case qui convient)

• Top site []
• Forum de Pub []
• Bouche à oreille []
• Autres [X]
• Si autres, précisez :
DC Rose
Depuis combien de temps faites-vous du RP ? Depuis que WOP existe

MOT DE PASSE : OK Rose

Une dernière remarque ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annah Jones
Professeur De Métamorphose
Professeur De Métamorphose
avatar

∎ Humeur : Mauvaise dernièrement
∎ Vie Sociale : Compliquée, multiple, paradoxale et controversée

MessageSujet: Re: Joël Blair [ACCEPTEE] ~ Etudiant en Littérature (Monde Moldu) & Serveur   Mar 2 Oct - 15:13

Bienvenue à toi, Jojo Patchoulis Razz
Allez, je range ta fiche !

________________________________________________
Mlle Jones/Liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Joël Blair [ACCEPTEE] ~ Etudiant en Littérature (Monde Moldu) & Serveur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World of Poudlard (Le retour de Poudlard) :: POUR COMMENCER :: Votre fiche de présentation :: { Présentations acceptées }-